Derniers articles
Dernières brèves


La conduite nulle des Français

mardi 27 mars 2007, par Thibaud VM


Il est devenu difficile d’ignorer les efforts de l’Etat Français en matière de sécurité routière : plus de contrôles de vitesses et de permis, tests d’alcoolémie, radars automatiques, plus de moyens accordés... Pourtant, j’ai la nette impression que ces efforts pour nous empêcher de nous tuer sur la route ne font qu’obliger nos concitoyens à trouver d’autres façons de se défouler sur la route. Oui, se défouler. Montrer sa supériorité réelle ou fictive sur les autres, en adoptant un comportement potentiellement plus dangereux.

Revenons environ deux ans en arrière. A ce moment, fin 2005, j’emménageais dans une ville proche de Marseille, y ayant trouvé un emploi. Ne le prenez pas mal, mais j’avais eu de nombreux échos sur la conduite franchement minable (pour ne pas être grossier) des gens du coin. Disons... autant que ce que l’on dit sur celle des Parisiens. Quelque part, cela ne m’étonne pas puisque Marseille est comparable à plusieurs points de vue à Paris (oui, je trouve personnellement que ces deux villes ont beaucoup plus de points communs que de différences, et que cela explique l’espèce de rivalité entre les deux). Et je n’ai pas été déçu. J’ai rapidement constaté que le "code de la route" n’avait souvent de code que le nom.

Et puis... je suis revenu rendre visite à ma famille restée dans ma région d’origine. Et à ma grande honte, j’ai constaté que ces comportements se généralisaient là aussi. Je l’ai remarqué encore dans d’autres villes un peu partout en France. Force est de le constater : les Français ne savent pas conduire, et sont toujours aussi inconscients des conséquences de leurs actes. Quelques exemples ? Il y en a quelques uns que je rencontre beaucoup trop fréquemment...

Le phénomène du "squat de la file du milieu" sur l’autoroute.

Cela se traduit par un grand nombre de véhicules restant sur la file du milieu... sans raison apparente. Il est sans doute bon de rappeler une règle de base de conduite routière en France : on se doit de toujours rouler sur la file la plus à droite possible. Cela signifie que l’on ne reste pas sur la file médiane sur 10 km, simplement parce que l’on voit un camion à dépasser à l’horizon, ou parce qu’on va à un demi kilomètre/heure plus vite que les 10 personnes devant soi qui sont étalées sur 500 m. Cela signifie aussi qu’une fois dépassé un véhicule, on doit se rabattre immédiatement (en tenant compte des distances de sécurité) sur la file de droite.

Quel mal y a-t-il à ce comportement ? Hé bien d’une part, vous empêchez les gens sur la file de droite de dépasser, quand bien même ils iraient nettement plus vite que tous les campeurs en plein milieu de la route... d’autre part, vous encombrez une file sur laquelle devraient pouvoir se rabattre les gens obligés d’aller sur la file la plus à gauche pour vous dépasser. Et enfin, sachez que si vous restez sur cette file, je vous empêcherai de prendre les sorties d’autoroute que vous souhaitez... parce que rien ne m’oblige à vous céder le passage. Et rien ne m’oblige à freiner pour vous laisser passer et être cordial envers des gens conduisant n’importe comment.

Alors, quelle solution à ce problème ? C’est très simple. Quand vous êtes sur l’autoroute, repérez les marquages au sol du côté droit (la droite, c’est le côté le plus éloigné de la bande centrale séparant les deux sens de circulation). Si vous voyez des bandes blanches d’une longueur de 38 m (en clair : très longues), entrecoupées d’intervalles de 14 m (en clair : un peu moins du tiers de la longueur d’une bande blanche).... vous êtes sur la voie la plus à droite et à votre droite se trouve la bande d’arrêt d’urgence. Si vous voyez des bandes beaucoup plus courtes de 3 m séparées par 10 m d’intervalle, alors il y a encore au moins une file à votre droite et vous devriez songer à vous y rendre...

Je présume bien entendu que vous connaissez le code de la route, savez changer de file SI NECESSAIRE et ainsi de suite. Je pars uniquement du principe que vous ne savez pas vous placer sur la file la plus à droite possible. A noter : cela fonctionne aussi sur une route quelconque (par exemple en ville, quand vous vous mettez inutilement sur la file de gauche).

Deuxième problème : l’usage des clignotants.

Les clignotants sont l’un des rares moyens autorisés de communication entre automobilistes. Ils permettent d’indiquer que l’on va changer de direction, et ainsi prévenir les gens de notre intention, afin d’éviter des accidents.

Cas typique n°1 : le rond-point. Vous voyez une voiture sur le rond point qui s’approche de la sortie se trouvant juste votre gauche, mais le conducteur ne fait pas mine de vouloir sortir, et ne met aucun clignotant. Vous attendez donc qu’il passe afin de pouvoir entrer sur le rond-point (priorité aux véhicules déjà engagés sur le rond-point). Et... il sort juste avant. Conclusion : il vient de vous faire attendre pour rien. Ceci est donc le cas habituel et trop fréquent des gens qui pensent que leurs intentions sont magiquement connues des autres, ou qui se fichent complètement des autres conducteurs. Pas bien grave, mais dénote quand même que les français sont de gens grossiers, impolis etc.

Cas typique n°2 : en sortie de rond-point notamment, lorsqu’il y a deux files sur le rond-point et en sortie. Vous êtes sur la file de droite et dans votre droit, et quelqu’un a pris la file de gauche et veut sortir... à la même sortie. Il va tranquillement s’inviter sur votre file juste à la sortie, histoire de pouvoir prendre son virage tranquillement. Quelques mètres après, il reprend comme une fleur sa file de gauche. Et bien sûr, aucun clignotant, il vient de vous frôler au mépris des priorités et de la sécurité, et sans avoir mis un clignotant pour avertir de ses intentions. Il faut peut-être rappeler que les accidents peuvent aussi arriver lorsque l’on roule à 30 km/h ...

Conclusion

Bien entendu, ce n’est pas exhaustif. Les personnes âgées qui changent de file sans regarder, les inconscients qui roulent à 5 m de vous à 90, 100, 120 km/h ou plus parce qu’ils trouvent que si vous respectez le code de la route (et que vous les empêchez par conséquent de foncer) c’est nul, les idiots qui se mettent sur une file pour dépasser un véhicule en allant à peine plus vite (et qui ne font donc que bloquer stupidement une file).

Et que dire de ces gens qui vous grillent la priorité sur une voie et vous passent devant pour ensuite continuer à une allure très en dessous de votre vitesse qui respecte pourtant (j’ôse encore le croire) les vitesses autorisées et sûres, alors même que vous étiez très près de ces gens (ou comment obliger les gens à piler et provoquer des carambolages)... ?

La liste est longue, très longue...les français se croient tout permis sur la route et surtout ils se croient seuls maîtres. C’est faux. Mais qui peut le leur dire avant qu’ils ne meurent, perdent un bras ou une jambe, ou encore tuent un enfant ? La route n’est pas une aire de jeu, et il y a encore beaucoup d’efforts à faire pour le faire comprendre.

Répondre à cet article

8 Messages de forum

  • La conduite nulle des Français

    2 avril 2007 11:32
    Les Français ne conduisent sûrement pas de manière très courtoise et en respectant le code de la route. Si j’ai eu droit à quelques ptits trucs dangereux, c’est surtout l’oubli du clignotant qui est pour moi le plus dangereux. On sait jamais ce que va faire la personne devant vous.
    Anecdote marrante, je me souviens d’une personne agée en train de tourner dans un rond point qui m’a cédé le passage. Le pire c’est que j’avais beau lui dire de passer, elle voulait pas ! Au bout de quelques minutes, j’ai fini par y aller mais bon ca fait bizarre.
    Sinon je reviens de Saint-Pétersbourg et je peux vous dire qu’on trouve bien pire que les Français. J’étais blanc plusieurs fois lorsque je me suis baladé avec mon amie dans la ville. Faut dire que là-bas, les permis sont achetés dans plus de 85% des cas. Donc finalement quand tu considères qu’ils roulent tous avec une expérience au début proche de 0, leur conduite est pas si mal.
  • La conduite nulle des Français

    3 avril 2007 18:36, par Sarah
    Sans vouloir minimiser le manque de civisme au volant des Français, ainsi que leur faculté à penser qu’ils sont seuls sur la route, etc...etc..., je voudrais ajouter une petite chose :
    Une spéciale dédicace à l’intention de certains ingénieurs ou que sais-je plus où moins farfelus des services de la voirie qui nous pondent dans certaines régions des choses plus que douteuses comme des rond-points à feux ou à cèdez le passage en plein milieu, des voies de gauche pour aller tout droit et j’en passe....Y’a de quoi s’y perdre un peu quand on ne connait pas certaines villes et qu’on arrive là au milieu, non ?
  • La conduite nulle des Français

    24 août 2007 14:49
    Etant habitant de Genève, ville faisant frontière avec la france (Anemasse etc.), j’ai très souvent à faire aux automobilistes français. Je peux donc dire, et je pense que je parle pour l’entierté de la population genevoise, si ce n’est pour celle de la Suisse, qu’ils ne savent tout simplement pas conduire. Non seulement, ils ne respectent pas le code de la route ( signaux lumineux, clignotants, parkings, limite de vitesse etc.), mais ils ne respectent pas non plus les automobilistes suisses (ou tout simplement les autres automobilistes). Ils pensent pour une raison ou pour une autre qu’ils sont supérieurs, et donc fatalement ont le droit de faire n’importe quoi sur les routes suisses( et belges, françaises) !
    Ce n’est pas pour rien qu’en apprenant a conduire en suisse, les moniteurs nous disent de toujours faire attention quand on voit une plaque peinte d’un "F".
    Je pense que j’ai tout dit,
    mesdames , messieurs,
    vous savez à quoi vous attendre quand vous êtes sur la route, faites attention aux fous français !
    • La conduite nulle des Français 2 septembre 2007 20:50, par wouap

      Certe les français, dans la majorité, ne conduisent pas bien mais de là à dire que TOUS les français ne savent pas conduire c’est un peu abusif...

      Cela étant, ayant été en suisse moi-même , je peux dire qu’ils ne consuisent pas forcément mieux :D je ne dis pas pour autant que ce sont tous des nuls au volant (même si j’avoue que....)

      Répondre à ce message

      • La conduite nulle des Français 26 décembre 2007 02:31

        "Vous attendez donc qu’il passe afin de pouvoir entrer sur le rond-point (priorité aux véhicules déjà engagés sur le rond-point). Et... il sort juste avant. Conclusion : il vient de vous faire attendre pour rien"

        Le code de la route prevoit que meme si il met son cligno , il faut attendre que la voiture soit engagé, le cligno est la à titre indicatif meme si c’est obligatoire. Donc qu’il le met ou qu’il le met pas, il faut attendre, donc il ne nous fait pas perdre de temps.

        Répondre à ce message

    • La conduite nulle des Français 5 janvier 2008 19:50, par Vroum

      Je n’aime pas les raccourcis du genre "les Français conduisent comme des cons" ou les Portuguaises ont du poil au menton", etc, etc.

      N’empêche que c’est pas pour cafter, mais ya pire que le porteur de béret dans la catégorie "libre interprétation du code de la route" : l’automobiliste chinois est, pour la jeune touriste fraichement émoulue de permis que je suis, proprement stupéfiant.

      ***la priorité revient uniquement au véhicule le plus imposant : si tu es en mobylette, ne penses même pas que tu as la priorité sous prétexte que tu es à droite du camion, sous peine de devoir refaire ta carosserie (et ta colonne vertébrale).

      ***l’usage du klaxon remplace allégrement celui du clignotant, pour indiquer que tu vas te rabattre par exemple.

      ***les limitations de vitesses sont uniquement destinées à ceux qui ne sont dans l’incapacité de les dépasser (les vélos ou les charrettes à bras par exemple)

      ***les passages piétons sont parfaitement inutiles, les piétons étant parfaitement capable de courir et de zigzaguer entre les voitures qui ne freinent pas, du coup y’en a pas.

      Cela étant dit, je suis parfaitement consciente que l’argument "y’a pire" ne nous excuse pas.

      Oh et sinon, petit détail, concernant en particulier la conduite extravagante de certains dans les ronds-points que vous avez relevée :
      beaucoup de gens, nés dans les années 50 voire un peu après, ont connu un code de la route légèrement différent du notre. Par exemple, mon père a passé son permis (et toutes ses leçons, tout comme il faut hein ?) sans apercevoir le moindre rond-point. Pas étonnant qu’après la manière dont il a choisi de s’en servir étonne les jeunots comme nous :)

      Répondre à ce message

      • La conduite nulle des Français 5 janvier 2008 21:14

        En effet, j’ai coutume de penser : ce n’est pas parce qu’il y a pire ailleurs que ce n’est pas mauvais ici. Pour les ronds-points, je sais pertinemment que leur existence est plus récente que d’autres éléments du code de la route.

        Mais malheureusement, ce que j’ai pu observer ne vient pas spécifiquement des personnes ayant connu une époque sans. Il n’y a hélas pas d’âge spécifique pour ces comportements. Ou alors certains "jeunots" de 30 ou 40 ans ont passé plusieurs années voire décennies en cryogénisation ou dans des régions reculées de la France jusqu’à une époque très récente.

        Je ne cite d’ailleurs les personnes âgées que pour leur inattention lors d’un changement de file (sans rapport particulier avec les ronds-points) - ce que je peux comprendre dans une certaine mesure, sans pour autant l’admettre.

        Et enfin, il faut aussi rappeler que la signalisation n’est pas là pour décorer. Avant un rond-point (du moins ceux qui sont devenus courants avec priorité à gauche... ou plus exactement priorité aux personnes déjà engagées sur la voie, ce qui me semble une interprétation plus générique et moins sujette aux changements de modalités d’utilisation d’un rond-point), il y a un panneau "cédez le passage" systématiquement placé pour avertir les automobilistes.

        Evidemment, encore faut-il lire la signalisation, même si c’est un chemin "que l’on prend tous les jours".... Cet article date de 9 mois, mais il est toujours d’actualité.

        Euh.... et j’en profite pour répondre à l’anonyme qui évoque le fait d’attendre que le véhicule s’engage etc. En effet, c’est parfaitement exact. Mais si on suit scrupuleusement ceci, on doit alors toujours attendre le vidage complet du rond point avant de s’engager. L’intérêt de signaler son imminente sortie de rond-point aux autres, c’est de leur dire : "allez-y, je ne vais pas vous bloquer la voie car je tourne avant de vous croiser".

        C’est autant un signe de courtoisie élémentaire au volant (et l’un des très rares moyens de communication entre automobilistes autorisés par le code de la route) qu’un moyen de permettre la fluidité du trafic. Sinon, autant en revenir aux croisements avec un stop partout, au lieu d’utiliser un rond-point (puisqu’il perd alors une grande partie de son utilité). Partant de là, à chacun de faire attention à ne pas griller la priorité à un autre automobiliste.

        Répondre à ce message

Menu
Rubriques
Derniers articles
Dernières brèves

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP