Deprecated: Function split() is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/public/composer.php on line 306
Derniers articles
Dernières brèves
Sur le Web


L’histoire de Philippe Deferre le boulet : chap. 1

mardi 31 octobre 2006, par Carmody

Des anecdotes de certains évènements (rencontres, chans) peuvent se faufiler dans le texte.... :p



CHAPITRE 1 : la première rencontre



Salut à toi ami lecteur,

Ce manuscrit est destiné à quiconque pourra me croire. J’ai tellement eu l’impression de rêver que j’ai eu besoin de l’écrire. Une partie de moi ne voulait pas l’oublier ce qui m’était arrivé ; une autre me conseillait de ne jamais raconter cette histoire de fous. Finalement, j’ai choisi un accord pour les deux partis. Certes, je ne raconterai pas cette histoire directement à quelqu’un mais j’en laisserai une trace. Pour qu’un jour peut-être, on y trouve une explication…

Je me présente d’abord. Je m’appelle Philippe Deferre mais mes amis m’appellent Phil Deferre. Je suis célibataire et je vis dans le sud de la France. Je suis un internaute comme un autre, je me débrouille quoi ! J’avais découvert MortVif depuis plusieurs moi déjà et je commençais à bien connaître certains membres : des échanges par le chan ou MSN m’ont permis de mieux les connaître. Mais, petit à petit, le besoin de rencontrer en vrai ces personnes se faisait sentir. Ils organisaient assez souvent ce qu’ils appelaient « Rencontres Mort-Vif ». Le principe ? Si j’avais bien compris, cela consistait à tous se retrouver dans une ville pour discuter, boire un coup, manger et faire ensemble diverses activités. Les membres parlaient entre eux de leur vie, de ce qu’ils faisaient et je m’étais justement dit que dans cette communauté ouverte, j’allais sûrement pouvoir parler de ma collection personnelle. En effet, cela fait maintenant presque 23 ans que je collectionne avec amour les râteaux. Ces merveilles de technologies aux couleurs et tailles multiples m’ont toujours intéressé. Sachez tout de même que je suis le seul de France à posséder actuellement TOUS, je dis bien tous les râteaux à 8 dents quels que soit la longueur du manche : 1m50, 1m60, 1m73... Mais ne vous inquiétez pas, j’ai aussi de nombreux râteaux à 9 ou 10 dents ! C’est une prouesse dont je ne suis pas peu fier mais bizarrement, mon entourage ne partage pas cet intérêt des râteaux. Et plus je m’intégrais à cette Communauté, plus je sentais que je pouvais leur faire partager cette passion ratelière.Ca m’intéressait fortement mais les rencontres se déroulaient presque toujours dans le nord. Or j’habite dans Montcuq dans le Lot. Donc sortir de Montcuq pour remonter toute la France, ca me faisait beaucoup de frais. Et un jour, la chance fut de mon côté : une rencontre allait se dérouler à Bordeaux… J’étais très excité à l’idée de rencontrer enfin tous les membres de MortVif. Cerise sur le gâteau, le créateur de MortVif en personne serait là ainsi que tous les membres de l’équipe. Je dois vous confier que j’entretiens quand même une relation privilégiée avec l’équipe contrairement aux autres membres. Je pense qu’ils ont su m’estimer à ma juste valeur et qu’ils cherchent à apprendre de moi. D’où le fait qu’ils éditent constamment mes posts sur le forum pour qu’on puisse parler. Bon officiellement, ils m’éditent pour « parasitage », évidemment cela est totalement faux ; je me lave tous les jours et n’ai aucun problème d’hygiène. L’essentiel est que je puisse répondre et que cela nous conduise à des discussions très animées. Le webmaster m’a d’ailleurs mis un petit surnom personnel « looser de première ». Je ne comprends pas assez bien l’anglais pour le premier mot mais la suite « de première » me fait penser sans aucun doute qu’il s’agit là d’une distinction honorifique. Bref, vous voyez, je ne serais pas étonné qu’ils me demandent prochainement de rentrer dans l’équipe pour les aider. Je les sens pleins de bonne volonté mais, à mon avis, ils ont besoin de quelqu’un pour les manager, les orienter un peu. Mais je m’égare du sujet.

Je me prépare donc avec beaucoup d’attention à cette grande sortie. J’aurais bien aimé mettre mon beau costume mais à force de ne pas sortir, il est devenu trop court pour moi. J’ai donc décidé d’y aller en jogging : je me suis dit que ca ferait « jeune ». Après avoir fait le plein d’essence, pris un plan au cas où je me perdrai, je me suis lancé sur la route de Bordeaux. Un voyage sans problème jusqu’à l’arrivée à Bordeaux. Par contre, pour trouver le lieu de rendez-vous dans Bordeaux, ca a été plus compliqué. En fait, j’ai un peu gaffé, je dois l’avouer. J’ai tendance à inverser les directions, ce depuis que je suis enfant et que je me suis perdu dans un bois. Je me suis donc dirigé dans la direction inverse au lieu de rendez-vous. Quand je m’en suis rendu compte, j’ai un peu paniqué. J’ai voulu appeler les membres de MortVif pour qu’ils m’aident mais je n’avais plus de batterie sur mon téléphone portable. Finalement, au bout d’une heure de réflexion dans ma voiture, je me suis rendu compte que certes j’étais allé dans la direction inverse mais que j’avais tenu la carte à l’envers ! Par conséquent, j’étais dans la bonne direction. Bref, grâce à mon sang-froid, j’ai pu me calmer et finalement arriver au point de rendez-vous avec seulement une heure et demie de retard. Bon normalement, il fallait 5 minutes pour arriver au rendez-vous mais compte tenu de ma malchance, je trouve que je m’en suis bien sorti.

J’arrive donc près de la Place et trouve assez facilement une place pour me garer. Quinze minutes après, je sors de la voiture et me dirige vers le groupe (déjà assez conséquent) des MortVifiens.

Comment Philippe va-t-il être accueilli ? Notre héros va-t-il se montrer à la hauteur ? Les réponses au prochain épisode.

Journalement vôtre,

Carmody

Répondre à cet article

Menu
Rubriques
Derniers articles
Dernières brèves

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP