Deprecated: Function split() is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/public/composer.php on line 306
Derniers articles
Dernières brèves
Sur le Web


L’histoire de Philippe Deferre le boulet : chap. 3

mercredi 10 janvier 2007, par Carmody


CHAPITRE 3 : Snack nouvel adepte du râteau ?



Je le sens tout près de m’accorder sa confiance. Son regard, ses yeux me disent clairement « tu es l’homme que je cherchais depuis longtemps ». Mais un malheureux contretemps met fin à ce moment intense. Nous sommes arrivés à notre première halte : un petit bar sympathique. Dans la bousculade qui suivit, car ces énergumènes avaient tous soif, je perds malheureusement Couac de vue. Il y a au centre une sorte de zone couverte sous laquelle nous nous sommes tous réunis. Couac est à l’autre bout de moi, malheureux hasard mais il est entouré de quelques membres de l’équipe et je réussis à lire plusieurs fois sur ses lèvres le mot « Philippe ». Impossible d’entendre ce qu’ils disaient mais de toute évidence, tous n’étaient pas du même avis. J’avoue que je ne vois vraiment pas pourquoi ils hésitent à me confier cette responsabilité. Après tout, je suis quand même mature, j’ai de l’expérience, je suis posé, calme, réfléchi, intelligent et modeste. Bref, en toute honnêteté, ils auraient tout intérêt à m’intégrer dans cette équipe. En attendant, je discute avec d’autres membres de MortVif dont Snack, un type à l’humour assez douteux parfois. Il possède une capacité à sortir n’importe quoi, c’est effrayant. Il aime particulièrement les jeux de mots d’un niveau aussi grand que souterrain hélas ! Mais il se montra particulièrement intéressé par mes râteaux. Après tout, il y avait donc peut-être moyen de faire quelque chose de lui.

« Alors dis moi, ca fait combien de temps que tu collectionnes ces fameux râteaux ?

- Oh bientôt 23 ans !

- Ah oui quand même. Tu dois en avoir un paquet maintenant.

- J’en ai exactement 57. Mais attention hein ! Pas du râteau de chez Ikea ! Du beau râteau de qualité, bien forgé, état impeccable.

- Oui je vois… Mais d’où te vient cette passion des râteaux ?

- Je n’en suis pas sûr mais je crois que ca date du jour où, en marchant dans le jardin de mes parents, j’ai marché sur les dents d’un râteau. Je l’ai pris en pleine poire et depuis ce jour là, je n’ai plus vu les râteaux de la même façon.

- Ah parce qu’il y a plusieurs façons de voir un râteau ?

- Mais bien sûr ! Qu’est-ce tu crois ? Voyons, qu’est-ce qu’un râteau pour toi ?

- Euh…Bah… un manche en bois et un bout de ferraille au bout …

- Faux, faux et faux. Archi faux. Super faux, m’exclamai-je !

- Heu… relax mec…

- Ah excuse-moi si je me suis emporté. C’est les aléas de la passion. Mais j’ai du mal à supporter qu’on parle ainsi des râteaux. Ce n’est pas contre toi hein, c’est général, contre tous ces gens qui ne voient qu’un simple instrument. Alors que c’est bien plus que ca !

- Ah ? Comme ? »
Les autres membres autour de moi avaient arrêté leurs discussions et me regardaient et m’écoutaient parler. En toute modestie, je dois avouer que je n’étais pas peu fier de pouvoir capter autant d’attention…. Je prépare rapidement dans ma tête ce que je vais dire. Pour une fois que j’ai un auditoire aussi attentif, il me faut être percutant. Qui sait, faire quelques nouveaux adeptes…

- Le râteau, à ses origines, n’est qu’un amas de fer informe d’accord. Mais à partir du moment, où il entre dans les mains du forgeron, il devient une entité à part, avec son âme. C’est alors l’amour du forgeron qui va lui tisser son corps et par là, lui créer une âme propre. Par son travail et son art, le forgeron peut choisir différentes formes pour le râteau. Et tu sais, tu dis un râteau mais quel sorte de râteau ? Le monde du râteau est un monde riche tu sais : le râteau à main est composé d’une pièce de travail en métal ou en plastique. C’est une sorte de traverse munie de plusieurs dents et fixée en son milieu à un long manche en bois ou en métal, parfois garni de poignées en matière plastique. Ces poignées peuvent enrichies, dorées, en argent pour les beaux râteaux de collection, mes plus beaux souvent dans ma collection. Certains râteaux sont équipés de lames qui permettent d’aérer les pelouses mais ceux là coûtent très cher. Il existe également des râteaux à lames flexibles disposées en mais je les trouve moins beaux et je trouve moins de personnes collectionnant ces râteaux.
Prenons quelques exemples concrets maintenant, j’ai toujours quelques photos de mes meilleurs râteaux sur moi. »
Joignant le geste à la parole, je sors de ma poche une enveloppe contenant quelques photos au format 12x16 cm. Quelques clichés assez bien réussis, je l’avoue. J’ai posé mes meilleurs râteaux sur un petit amas de boîtes en carton qui, entassées, formaient une sorte de petit piédestal. J’avais mis une belle tenture rouge vif dessus pour donner un peu plus belle allure à la photo. Mes meilleurs râteaux sont ainsi posés au sommet de ce petit piédestal, le tout sur le fond rose bonbon de la tapisserie de ma chambre. L’alliance du rose bonbon, rouge vif donne une allure assez grandiloquente à mon râteau. Bref j’aime beaucoup.

« Vois, dis-je à Snack, ce magnifique râteau. Pour celui-là, c’était un coup de cœur. Il a été créé par mes soins : si tu regardes bien, les différentes pointes au bout du râteau se tournent en un serpent et ces pointes se rejoignent si tu considères toutes les fourches ensemble, le tout formant comme un panier de lianes et fougères dans une forêt amazonienne. Franchement, rien qu’à l’expliquer, je trouve déjà que cela donne à ce râteau une dimension noble et poétique. Enfin pour ce râteau, j’ai du me déplacer dans la campagne pour trouver un forgeron capable de me le faire à l’ancienne avec une bonne vieille forge.

- T’es vraiment dingue ! Et tu vas chercher des forgerons pour ça ! Je ne pensais même pas que ça existait encore des forgerons travaillant à l’ancienne avec une forge…

- Normal que tu aies du mal à comprendre, tu es encore un jeune « Padawan des râteaux » mais bientôt, si tu le souhaites, je pourrais t’apprendre tous les secrets et les merveilles cachées de cet art. »


Mon attention fut un instant distraite par Tige qui vient vers moi, avec visiblement l’intention de me parler.

« Je peux te parler un instant Phil ? »
Au même moment, était décidé de finir la soirée chez notre hôtesse en attendant l’heure du restaurant.





A suivre


Journalement vôtre,


Carmody

Répondre à cet article


Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 348

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 46

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 48

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 49

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 50

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 52

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 53

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 54

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 86

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 93

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 102

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 109

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 116

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 123

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 131

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 220

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 222

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /web/styragolin/www/Mortvif/journal/ecrire/safehtml/classes/HTMLSax3.php on line 224

2 Messages de forum

Menu
Rubriques
Derniers articles
Dernières brèves

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP